31 mars 2014

Parents hélicoptères

Photo via Pinterest

Il y a quelques semaines, alors qu'on discutait enfants et éducation, un ami bien informé avait employé les termes de "Parents hélicoptères". C'était une image frappante et elle m'était restée en tête… jusqu'à la lecture de ce post qui m'a alertée. Bon sang, mais bien sûr ! On n'élève pas du tout nos enfants comme nos parents l'ont fait. Dans les années 70 et 80, on était plus ou moins libres d'agir et de bouger, sans être constamment sous la surveillance d'un adulte. Il n'y avait pas de portable et donc une obligation de confiance. En fait, être joignable importait peu. On vivait plus ou moins notre vie, nos parents la leur et tout le monde était content !



Ces parents hélicoptères, ainsi appelés ainsi parce qu'ils tournoient sans cesse au-dessus de leurs enfants sans jamais les laisser vraiment libres, agissent ainsi par excès de bonne volonté. Est-ce la culpabilité (de ne pas faire assez bien) ? La surinformation ? La peur de tout (qu'un kidnappeur tapis dans la haie au square surgisse, qu'il rate une marche sur l'échelle du toboggan) ? On couve sa progéniture, sans jamais lui permettre de se débrouiller par elle-même. On devance et encaisse ses échecs, on la rassure, mais on l'empêche de grandir et de devenir autonome.


Aux Etats-Unis, certains commencent à se remettre en question et vantent même les mérites de l'éducation française stricte. Les pauvres, s'ils savaient ! Le mythe des petits Français qui se tiennent bien à table et et mangent de tout a fait long feu. Les hélicoptères sont légion chez nous…


Faites-vous partie de ces parents trop protecteurs ? Ou au contraire, encouragez-vous vos enfants à être autonomes et indépendants ? Et si oui, comment ?


A lire pour en savoir plus.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire