15 juin 2018

14 liens pour le week-end




Vous essaierez-vous à la musique vegan :) ?

Un bar pour les fans de Walter White 

Et pour les fans de barbe voici les lauréats du championnat 2018

Vive le foot - Après Paul le poulpe, voici Achille le chat (pour de vrai, on n'aime pas le foot)

On est pastavores et voici qu'on nous dit le plus grand bien de l'eau des pâtes

Où l'on parle de baisse du QI dans nos pays développés... (froid dans le dos). Lecture à compléter par cet article.

Chouette, retour d'un grand groupe à la rentrée

Admirative de la routine et du défi de cette blogueuse

Une bonne nouvelle, mais quand en France ?

Si vous vous en fichez du foot ? Voici un docu et une mini-série à revoir sur Arte : Three Girls et Les enfants du 209 rue Saint-Maur

Une recette fraîche

Tuto cadeau pour la fête des pères et beaux-pères (ici, ce sera bleu outremer)


Bon week-end à tous !




(Photo : AFP)

14 juin 2018

A vos frigos, citoyens !




Nous vous avions parlé avec grand enthousiasme des frigos solidaires (ici), déjà bien implantés chez nos voisins teutons (également  en Angleterre, Espagne, mais aussi en Inde ou en Arabie Saoudite et aussi sur quelques campus).
Puis Florence avait salué l'inauguration du tout premier cousin parisien (). Depuis, l'apparition d'un nouveau frigo dans notre quartier (big up pour Le Brio, chaleureux bar-resto de quartier) nous a remis sur la piste. Il ne s'agit que du 3ème frigo à Paris, mais le projet a déjà fait des petits en province, on ne peut qu'y croire, de nombreuses cagnottes sont aussi en cours ici et là (bientôt un 4ème à Paris, des projets également à Tarbes, Dreux, Nantes, Brest, Poitiers, Metz...). L'initiative a vu le jour à la Cantine du 18 ème, porté à bout de bras par Dounia Mebtoul, en partenariat avec  Identités Mutuelle (aussi géniaux que tout mignons ces deux-là) :



et avec Hello asso, première plateforme de financement participatif dédié aux associations.

On reprend pour ceux qui n'auraient pas suivi. Un frigo solidaire est un dispositif de partage en libre service où chacun peut déposer et / ou prendre des denrées alimentaires selon ses besoins, qui fait d'une pierre deux coups : lutter contre le gaspillage alimentaire et surtout contribuer à la solidarité locale. Pour avoir vu le projet en action, l'espace public n'en devient que plus convivial, et cela crée un vrai lien social.

Le principe est simple : télécharger la brochure sur le site des frigos solidaires, signer une convention (engagement minimum 3 mois), lancer une cagnotte. Cela prendra le temps qu'il faudra, avec le soutien de l'association (elle même en lien avec d'autres associations), du partenaire ainsi que de toutes les bonnes âmes qui activeront leur propre réseau pour réunir 1000 euros. C'est ce que coûte un frigo solidaire (un frigo, un coffrage léger, robuste sur roulettes pour pouvoir le déplacer facilement, un habillage mettant en évidence la  charte et le logo de l'asso.). Ensuite comptez un mois pour la fabrication et la livraison. Ce sera au commerçant de prendre en charge l'entretien et les frais d'électricité. Une soirée d'inauguration réunira ensuite les gens du quartier, les clients de l'établissement, mais aussi journalistes et représentants de la mairie afin de sensibiliser tout le monde à l'arrivée de ce chouette dispositif.


On trouve quoi dans un frigo solidaire ? "Tout ce qui est consommable, et en bon état de conservation" (DLC non dépassée ou raisonnablement dépassée) nous explique t-on.  La liste des denrées partageables est précisée sur le frigo, les dates de préemption vérifiées. 

"Il y a les habitués - chômeurs, familles nombreuses, étudiants fauchés et pas mal de retraités aux petits moyens -  il y a aussi les gens de passage avec leur maison sur le dos que je devine en galère.  Parfois, les gens n'osent pas se servir. Dans ce cas sans trop rien dire, je leur prépare un petit sac que je leur donne avec un sourire. Les restes de plats cuisinés sont aussi les bienvenus. Des particuliers viennent remplir notre frigo mais nous avons aussi des commerçants du quartier qui viennent déposer leurs invendus. Un vrai échange", nous raconte avec enthousiasme l'équipe du Brio.


Le Brio pratique aussi le café suspendu, on ne saurait que les féliciter pour ces beaux élans de solidarité au quotidien qui ne semblent pas si compliqués à mettre en place.



Une autre originalité de ce projet (à bon entendeur...) : tout bon citoyen un peu convaincant peut démarcher lui-même un commerçant et lancer une cagnotte pour un nouveau frigo solidaire. En serez-vous ? On espère voir éclore de nouveaux frigos un peu partout. 

Retrouvez l' interview de Dounia Mebtoul, créatrice des Frigos solidaires.

Saluons d'autres projets qui comment à fleurir ici et là : une borne solidaire en gare de Bordeaux  ; les beaux succès de l'association le Carillon


hello@lesfrigossolidaires.com / www.lesfrigossolidaires.com
Le Brio / 216 rue Marcadet, Paris 18ème 


(Photos : Les Frigos solidaires, Sunday Morning)


8 juin 2018

16 liens pour le week-end

Encore Kew Gardens ! Mais c'est tellement beau qu'on a du mal à s'en passer...



Centre de tri, mode d'emploi et que recycler, petite révision (on s'est souvent posé la question, on se trompe parfois)

Ikigai ? Kézako ? 

Et ces cols neufs, qui sont-ils ?

Bientôt les tongs de plages aux couleurs de l'Elysée, vraiment ?

Une sérieune soirée, une expo.... mais qu'est ce qu'ils ont tous à vouloir se mettre à poil ?

Mieux que le foot, le disco foot !

Le célibat vous pèse ? Devenez un célibataire heureux, tout simplement

Parisiens, la plus insolite galerie du moment c'est sûrement là

Connaissez-vous l'incroyable Hedy Lamarr ?

Bravo Lyon !

Un très chouette blog plein d'idées pour occuper les petites mains

Testé, mais pas recommandé aux grands débutants

Ce livre, lu pour le travail, m'a fait pleurer à gros bouillons (vraiment) et rire tout fort. Un roman grand public (n'en déplaise à Télérama), ET l'œuvre d'une très grande conteuse

(Photo : Sunday Morning)

5 juin 2018

No Plastic Challenge (le défi sans plastique)

Nous sommes de plus en plus nombreux à déplorer le suremballage, l'utilisation de matériaux polluants ni compostables ni recyclables. On en a souvent parlé ici, quitte à radoter.
On en remet une petite couche une fois encore, car l'association No Plastic in my Sea lance donc un défi à tous les amoureux des océans et de la nature  - ce qui fait un paquet de monde (si l'on excepte Michel Audiard* et Woody Allen**).



Jusqu'au 14 juin et dès aujourd'hui, chacun -, individu, collectivité, entreprise, etc - est invité à réduire son utilisation de plastique, et notamment de plastique jetable à usage unique.
Voici les 9 règles de la semaine que nous allons suivre dans les prochains jours..

  1. Demander sa boisson sans paille
  2. Refuser les couverts en plastique
  3. Pas de ballon de baudruche
  4. Pas de gobelet en carton plastifié
  5. Consommer des produits en vrac non emballés
  6. Choisir un sac de courses réutilisable
  7. Utiliser du savon solide
  8. Préférer les matières naturelles
  9. Si j'utilise du plastique, je recycle

Autrement dit, personne ne quitte la maison sans son tote bag et son mug isotherme.

Alors, qui se lance ? Ça ne va pas être évident, mais on va essayer de s'y tenir, en se donnant des nouvelles via Instagram ou Facebook par exemple avec le dièse :  #noplasticchallenge

C'est parti !


NB : Notre précédent défi : la détox!

« A la campagne, le jour on s’ennuie, et la nuit, on a peur »
** "I am two with nature"

4 juin 2018

Balade orientale à la grande mosquée de Paris


Aujourd'hui on vous propose une balade au cœur de ce Paris insolite et cosmopolite que l'on aime. De passage dans le quartier Mouffetard, l'envie nous est venue d'aller visiter ce haut lieu de culte, la plus ancienne mosquée de France.  Le monde musulman est en plein ramadan depuis le 17 mai et c'est en direct de la grande mosquée de Paris que l'annonce de la date officielle a été faite. Dépaysement assuré, poussez la lourde porte de la grande mosquée de Paris et vous vous retrouverez illico de l'autre côté de la Méditerranée.