21 sept. 2018

11 liens pour le week-end

Fiesta ou au calme ce week end ? Nous c'est 50/50 !


Une idée de génie !

Les Stan Smith par Stella McCartney, c'est bien ! (le prix, beaucoup moins...)

Series - Jesse Pinkman dans Westworld, on veut voir ça

Exotisme près de chez soi - on se promet d'aller faire un tour là 

Et vous pour votre rentrée vous avez eu droit à quoi ?

Une miss bionique, brava !

Du safran sur les toits de Paris, really ? 

Une école buissonière diplomante 

Sinon il y a aussi l'école du bonheur

Brunch de rue géant dans le 14è, ça vous dit le parisiens ?

La minute girly : bientôt le rouge I. Marant à prix Monop.

18 sept. 2018

Etre présent à soi et à son enfant


Fin juin, sur une péniche parisienne, les éditions Leduc.S (souvenez-vous du yoga féminin de Catherine Millepied-Flori) présentaient quelques uns des ouvrages pratiques à paraître à la rentrée, dont Les enfants d'aujourd'hui font les parents de demain d'Armelle Six. L'auteure belge a raconté la genèse de livre avec tant de douceur, de force et de présence que l'on n'avait qu'une hâte, le lire.

Armelle Six est coach et organise des retraites. En 2001 elle a vécu un drame insupportable. Son fils, âgé de treize mois, est mort soudainement. "J'avais le sentiment que j'étais entrée mère à l'hôpital où mon fils avait été emmené en urgence et que j'en étais sortie cinq jours plus tard en ne l'étant plus..." écrit-elle. A la douleur inouïe de la perte d'un enfant, s'ajoutait la question de son identité. Qui était-elle puisqu'elle ne pouvait plus se définir comme mère ?

Son intuition lui souffle que la vie ne s'arrête pas là, et qu'autre chose l'attend ; qu'elle est sans doute bien davantage que ce qu'elle pense être. Armelle Six prend le large et s'installe aux Etats-Unis. Pendant cinq ans, elle se retire du monde, médite beaucoup et se reconnecte à elle-même. Elle ressort bouleversée et transformée par cette expérience.

"La joie, c'est la présence et non ce qu'on fait", écrit-elle.

Ces cinq années lui ont appris à écouter et à accueillir sans jugement. "Ce qui se passe dans cette présence à l'autre est incroyable."





Cela semble simple et évident ? La mise en pratique n'a pourtant rien de facile. Et cette attention est d'autant plus nécessaire aujourd'hui, souligne l'auteur, que le monde (numérique) est une source constante de distraction. Tout va plus vite, les sollicitations sont multiples... Il est plus important que jamais de se reconnecter à soi.

Son livre, organisé sous forme de chapitres, de questions réponses et d'encadrés pratiques - parce que oui, c'est un travail qui demande de la constance et une pratique régulière - porte un message limpide mais efficace. Peut-être vous parlera-t-il autant qu'à nous ?

***
Les enfants d'aujourd'hui font les parents de demain d'Armelle Six, éditions Leduc.S, 176 p., 15 € (9,99 € en version numérique).

A noter qu'Armelle est en tournée un peu partout : A Montpellier le 21 septembre, à Liège le 25. Plus d'infos ici.

14 sept. 2018

13 liens pour le week-end

Les vacances sont déjà loin ? C'est juste une question d'attitude, bon week end ! 


L'ami Ikea, le bon plan - Alerte déco

Toujours au rayon déco, les tendances de l'année (poudrée, non ?)

Et si on regardait cette mini série ?

Quoi, t'as pas le nouvel iPhone ??

Si vous l'avez ratée cet été, le bel entretien de Sylvain Tesson

Adieu Rachid Taha, belle âme déglinguée

Grande enquête sur la vie sexuelle

La bonne idée DIY pour les week-ends pluvieux (et pas seulement pour les petits garçons, quelle drôle d'idée !)

On adore ce musicien au nom à coucher dehors. Son dernier album est une petite merveille de pop orchestrale.

Souriez ! 

Programme d'être rentrée - L'art d'être oisif dans un monde absurde 

Petits bobos ? Pensez aux épices

Ah enfin, le retour de Jean Pierre et Samantha 💗


(Photo : Surrealistic Fantasy)

13 sept. 2018

Audible, l'ami qui vous veut du bien



Cet été, pour les périodes de longue transhumances en voiture, l'idée nous est venue de compléter la lecture de Harry Potter que nous venions de commencer par les livres audio. Disponibles en numérique sur Audible (groupe Amazon) et racontés par Bernard Giraudeau, ils nous ont occupés au-delà de toutes nos espérances.

11 sept. 2018

La minute sérievore : Glow




On en était resté où déjà avec le dossier séries...?
Nous revoici avec le coup de cœur du moment : si vous avez envie d'une série fun, décalée, où on rigole, où on transpire et où on se crêpe le chignon, pour de vrai, où on parle sexisme, paillettes et... catch, voici  Glow (Gorgeous  ladies of wrestling), une série US 2017 (mais oui toujours ce foutu train de retard !), à voir sur Netflix. 

On avoue avoir toujours eu un penchant un peu douteux pour le catch, pour son parti pris grand-guignolesque avec ses personnages un poil ridicules, avec une tendresse toute particulière pour les catcheurs mexicains (saviez-vous que l'icônique El Santo se fit enterrer avec son masque ?).  


Glow serait directement inspiré d'une série télé qui aurait réellement existé dans les années 80 aux Etats-Unis (avec la mère de Stallone, quelle famille). Celle-ci démarre plutôt mal, avec un casting un peu foireux réunissant une poignée d'actrices (des vraies, des fausses), plutôt hétéroclites qui ont en commun d'être en pleine désillusion, au chômage, imparfaites, pas vraiment belles, aux destins un peu cabossés, féministes mais pas trop (elles le deviennent peu à peu), pas tout à fait sportives non plus, et à vrai dire pas complètement convaincues par ce qu'elles s'apprêtent à vivre.


Une dizaine d'entre elles se laisse donc emmener dans le projet peu abouti d'un pilote d'une série tv dédiée au catch féminin. Le talent n'est pas vraiment au rendez-vous, le pari est loin d'être gagné, leur coach, réalisateur de seconde zone cocaïnomane est tout aussi bras cassé, mais l'aventure finit par démarrer au sein de ce qui ressemble à une colo plus qu'improbable.



C'est Ruth  et sa meilleure amie Debbie, fâchées à mort pour une histoire de fesses, qui s'improvisent en véritable hyènes du ring : la magnifiques Zoya the destroyer vs. Liberty Belle. Chacune se montre peu à peu à la hauteur de son personnage (stéréotypé comme il se doit au catch) : Welfare queen la reine des allocs, Beirut the mad bomber dans la peau d'une terroriste arabisante, Brittanica l'intello, leur copine gothique et toutes les autres. 

Ces gorgeous ladies of wrestling sont en route vers une saison 3, on a déjà hâte de les retrouver, elles nous ont apporté de la joie, et rien que pour ça on le dit haut et fort : votez Glow !



(Photos : Netflix)

7 sept. 2018

14 liens pour le week-end

Souvenir d'été / La Normandie












Escapade - et si on allait à Venise en train de nuit ?

Des sculpture en paille, tout à fait dingues !

Idée hobby : le brame du cerf (faut quand même avoir du coffre !)

On mange quoi ce soir ? Ce bouquin a sûrement plein de bonnes idées.

Cette robe Milk x Monoprix nous fait de l'œil (mais bon, vu le prix on se rabattra sur la cafetière !)

Voilà qui ferait frémir Marie Kondo (et pourtant, c'est beau !)

Vive les friiiiiiiites !

Un bien joli blog déco

Déco toujours : Asos lance sa gamme

Cheveux : avant/après avec effet wouah !

Envie de cours intelligents ? Inscrivez-vous aux cours de la ville de Paris (clôture le 10, vite vite, nous on a pris option italien)

Go for good, une seconde vie pour vos chaussettes orphelines (vous en avez forcément  sauf si vous êtes une sorte de fée moderne)

Parmi la pile de bouquins qui sortent en cette rentrée, celui-ci vaut vraiment le coup. Un roman d'apprentissage âpre, douloureux, mais plein d'humour.

God save the Queen (rien de nouveau, juste pour le plaisir)

Doux week-end à tous !


 


6 sept. 2018

Un Tinto de Verano, por favor



Nous y sommes. Effroi. C'est la rentrée.

Vous faites quoi vous, pour prolonger un peu encore ces temps bénis d'été ? Vous allez bosser en tongs ? Vous troquez votre sac à main pour ce panier en osier chiné sur un marché ensoleillé ? Vous continuez à mettre de la crème solaire pour profiter de ce parfum de paradis perdu ? 

Chacun son truc.... Mais ce qui est clair, c'est qui dit été, dit on a chaud (si vous ne vous êtes pas trop mal débrouillés, du moins), qui a chaud a soif et donc.... apéro, forcément ! Vous vous souvenez de notre spécial cocktails ? On ne se refait pas et on vous invite à une petite révision pour vous aider à prolonger  ce rituel excellent pour le moral (sûrement un peu moins pour le reste mais qu'importe). 

De notre côté, on a sillonné l'Andalousie avec au rendez-vous, chaleur, convivialité, tavernes et terrasses accueillantes. Typique et sans chichi, il se boit comme du petit lait (vous voilà prévenus), nous vous présentons le fameux Tinto de Verano (ou rouge d'été), l'incontournable bebida andalouse.

Après avoir bien observé (et testé avec application), interrogé des professionnels avertis,  on vous livre la simplissime recette : 
 
Moitié vin rouge moitié fanta citron (limonade ou équivalent), quelques glaçons et une rondelle de citron ou d'orange, adelante

D'accord, ce n'est ni bien sophistiqué ni très bio tout ça, avec un bilan calorique pas bien terrible mais vous nous en direz des nouvelles, ce n'est pas pour rien que les andalous carburent allègrement au Tinto de Verano.