29 sept. 2017

13 liens pour le week-end


Confort et volupté, maître-mots du  week-end !

Tour wood dans le 13ème ou la cabane en bois des villes ?

Perturbateurs endocriniens, allez ouste

Cette semaine, trois personnes m'ont recommandé ce documentaire. A voir donc !

Smartphone addict et du coup vous n'avez plus le temps de vous laver ? La solution, la voilà 

Sexisme et talons hauts -  On croit rêver...

Sexisme et 4 roues - Et là aussi (même si dans les deux cas on va vers du mieux)

Vous faites quoi samedi les Parisiens ? Si vous avez des envies citoyennes de nettoyage ne vous gênez surtout pas.

Il pleut ? On serait presque tentées par cette collection made in plastic on peut aussi tenter les méduses de ville

Qui a testé cette appli ?

Depuis le temps qu'on parle emballage !

On est un peu biaisé, mais on va lire ça ;)

Et ce week-end, on est aux fourneaux avec Angèle.

Belle fin de semaine !




27 sept. 2017

Des cartes de visite originales

Photo: Growing Paper Instagram

Avez-vous des cartes de visite ? Ou envisagé d'en faire fabriquer ?

Dimanche dernier, à l'occasion de la Fête au jardin, deux jeunes entrepreneuses aux pouces verts avaient disposé sur leur stand des cartes de visite aussi attirantes qu'originales. J'ai filmé pour Instagram, mais malheureusement, les images des stories disparaissent après 24 heures.

L'une (Basilic en ville) avait tout simplement découpé en deux des cartes postales vierges et inscrit au dos, au feutre - et c'était très joli - ses coordonnées (site internet, réseaux sociaux). Recyclage créatif ! On lui a piqué l'idée et recyclé nos cartes postales vintage de Grande-Bretagne, en ajoutant un coup de tampon Jungle de Djeco. (photo ci-dessous).

L'autre (Le jardin de Julie) avait fait fabriquer des cartes de visite ensemencées. Si ça vous tente, Growing Paper fait ça très bien : les cartes sont incrustées de graines de plantes. Après copie des coordonnées dans son téléphone (ou agenda pour les gens du XXème siècle), on les dépose en terre ou dans un pot, on arrose et ça pousse. Quelle bonne idée !

A quoi ressemblent vos cartes de visite ? Classiques ? Originales ?

Photo : Sunday Morning

25 sept. 2017

Avec Boden, festival de robes pour petites filles funky


Vous avez des petites filles toniques autour de vous ? Gâtez-les donc, ne serait ce que pour les récompenser d'avoir eu le courage de reprendre le chemin de l'école (on ne sait pas vous, mais pour nous c'était l'angoisse, bien plus dans l'esprit  Stupeurs et tremblements que La mélodie du bonheur...).

22 sept. 2017

14 liens pour le week-end



L'automne / photo : Jan Kvasnička


Le site le plus langue de pute du moment (mais c'est drôle !)

Cosmétiques diy, on essaie ?

Amis serievores, vous avez aimé Narcos ? Peut-être aurez-vous envie de découvrir le point de vue du fils....?

Un cadeau vraiment très très pourri (arf !)

Obsolescence programmée, ils attaquent (ce dossier nous rend vraiment dingues !)

Oh sole miooooo (la vraie bonne idée, enfin ?)

Vive le vent - on vous avait montré ce truc tellement trop poétique ?

Le nouvel album de Tricky - on lui donne sa chance après quelques concerts ratés en souvenir de la folle époque ?

Dans nos oreilles cette semaine : l'Inde !

Et aussi la B.O. de Big Little Liesvoir !)

Wanted : la salle de bain de cette dame ! Et ses lunettes aussi.

Une expo à ne pas manquer

Au menu de la semaine prochaine !


Bon week-end à tous !

20 sept. 2017

On est bien chez Cozette !

Cozy Cozette, Paris 18
Installée sur une avenue un peu moche et bruyante du nord de Paris, Cozette, est une oasis de tranquillité. On peut s'y poser pour travailler puisque le wifi est à volonté et que le calme règne ! Ouvert par deux amies grâce à une campagne de financement participatif, ce lieu atypique dans le quartier a vu le jour il y a deux ans.
On ne vient pas ici pour boire une bière tiède, mais un cocktail de fruits délicieux et sain (autour de 5 €), un latte, un macchiato, un thé, ou un chai. On s'enfonce dans un canapé moelleux pour papoter avec une amie, on laisse les enfants explorer dans une petite pièce ouverte avec des jeux et un grand tableau pour dessiner, on bouquine dans un coin sans être dérangé, ou on s'offre une pause gourmande (tartes, salades, et douceurs au menu).
Si ce genre de café pullule un peu plus au sud de Paris, ils sont encore rares dans ce coin pourtant en pleine évolution. On en profite, donc, d'autant que le lieu est réellement chaleureux et ne manque vraiment pas de personnalité.
Cozette organise également des ateliers (yoga, lecture de contes...). Pour se tenir au courant, on peut s'abonner à leur page Facebook.

Cozette, 20 Avenue de Saint-Ouen 75018 Paris 18e - Métro La Fourche

(Photo : Sunday Morning)

18 sept. 2017

Etes-vous plutôt Ikebana ou Kokedama ?

La majesté d'une feuille de monstera
Peut-être pratiquez-vous l'Ikebana sans le savoir ? Cet art japonais qui consiste à mettre en valeur quelques plantes, tiges, et fleurs se pratique un peu partout en France. Au Japon, c'est une discipline ancestrale aussi respectée que la calligraphie. Loin de l'exubérance et de l'abondance des bouquets multicolores que l'on croise au coin de la rue, l'Ikebana prône le dépouillement. De cette sobriété jaillissent la beauté et la poésie des plantes. Le regard se concentre sur les détails de la composition : les couleurs, les formes et les matières, mais aussi les directions, verticales, horizontales. Leur apparence fragile, elle, fait écho à celle de de notre existence. Comme les natures mortes, ces plantes nous rappellent que nous ne sommes que de passage ici-bas explique le fleuriste Tomoji Hakuno à Grazia.

Lotus en Ikebana
Autre option, plus technique, le Kokedama qui consiste à envelopper des plantes dans un mélange de terre et d'argile (entre autres matières) auquel on donne une forme sphérique que l'on entoure ensuite de mousse retenue par des fils de nylon.
Apparu dans les années 90 au Japon, il rencontre aujourd'hui beaucoup de succès, notamment en France. Le côté "tout nature" sans doute, qui va bien avec notre époque baignée dans l'esthétique sobre et dépouillée de Kinfolk et cie. Les kokedamas demandent peu d'entretien : l'enveloppe de mousse leur permet de conserver leur humidité, pas besoin de les arroser trop souvent. Enfin, elles sont terriblement photogéniques et valorisent n'importe quelle plante.
 
L'aloe vera version kokedama
Tout ça donne envie d'aller cueillir des branches et ramasser de la mousse dans les bois pour mettre un peu de verdure et de poésie chez soi !

Quelques adresses :
Ikebanart :




(Photo : Sophia Galeria ; Dea Vita ; Roselia Garden)

15 sept. 2017

12 liens pour le week-end

What a week les amis, time for fuuuuuun !

Vous connaissez Liu Bolin ? Nous on est fans !

La nouvelle colonne Morris  - version verte

Pour les apprentis comédiens, comme les autres...

La friture vocale, ça vous parle ? (la vidéo finale est un grand moment)

L'une des plus belles théories du complot jamais lue !

Make My Lemonade vs Monoprix. On a mis une option sur  le bento

La téléphobie vous guette aussi ? 

Parisiens, votez et proposez votre projet

Ah damned on l'a raté !!!

Parisiens, encore, ça vous dit de vous mettre au wutao ? C'est au 104 et c'est gratuit 

Psychédélique kitchen 

La mini série décalée - Kim Kong en ce moment sur Arte


Bon week-end les amis !

  (Photo : Guy Bourdin pour Vogue Paris)

14 sept. 2017

Séance de rattrapage : Big Little Lies



Dans le flot des séries que nous proposent les chaînes, on a beaucoup aimé Big Little Lies, série de sept épisodes d'une cinquantaine de minutes. L'histoire se passe à Monterey, petite ville cossue de la côte californienne. Dans cette communauté de gens particulièrement fortunés, un crime a été commis. Qui est la victime, qui est le coupable ? On ne le saura qu'à la toute fin, grâce à une construction sous forme de flashbacks.

13 sept. 2017

Pratiquez-vous "Too Good To Go" ?

 
On a souvent parlé de gaspi ici. Laure nous avait présenté  les frigidaires solidaires berlinois (ouverts depuis à Paris). On essaie d'appliquer les règles du zéro déchet quand c'est possible, on essaie de faire au mieux en bonnes élèves citoyennes ;-)

5 sept. 2017

Envie d'Indonésie ? Bienvenue au Djakarta Bali



Si certains d'entre vous sont partis au bout du monde cet été, nous proposons aux autres de s'offrir une petite séance de rattrapage le temps d'une soirée exotique. Si les restaurants indonésiens sont rares à Paris (il n'y en aurait guère plus de 6 dit-on), celui ci n'en est pas moins la référence et on vous promet dépaysement et bonheur dans l'assiette.