4 avr. 2017

Immense Gégé !


En manque d'idée lecture pour les vacances ? On vous recommande fortement cette BD dont vous avez sûrement entendu parler, et qui est signée par Mathieu Sapin. L'homme a déjà hanté les couloirs de l'Elysée il y a cinq ans pour la campagne du président normale. Cette fois-ci, il a collé les basques du Français le plus célèbre au monde (si si).

Le « Gérard » du titre, c'est bien sûr Depardieu, que le dessinateur/scénariste a croqué dans le monde entier pendant cinq ans. Témoin privilégié, Mathieu Sapin se met en scène avec une bonne dose d'autodérision. Le contraste entre les deux hommes, en tout point différents est drôle, parfois effrayant. On se met à la place de l'auteur, poids plume, baladé de l'hôtel particulier parisien rempli d'œuvres d'art et où son propriétaire l'accueille, vêtu d'un simple caleçon (sa tenue préférée), aux datchas d'oligarques russes auxquels on n'a pas envie de taper dans le dos... Entre ces deux mondes, a priori irréconciliables, on découvre Gérard Depardieu tel qu'on l'imaginait : un ogre littéralement, une créature rabelaisienne qui mange comme cinq, boit comme un soudard, et fiche la trouille à tout son entourage.
En grattant un peu la surface, mais on l'avait deviné, on découvre un homme pétri de contradictions, doté d'une immense sensibilité, d'une intuition phénoménale, et d'une intelligence aiguë. Un homme qui se considère comme sa propre caricature, mais mérite mieux que la moquerie un peu condescendante avec laquelle il est parfois traité.

Un portrait passionnant, cocasse, formidable ! A dévorer sans tarder.

Gérard, cinq ans dans les pattes de Depardieu de Mathieu Sapin, Editions Dargaud, 160 p., 19,90 €



Aucun commentaire:

Publier un commentaire