7 juil. 2016

Escale à Bangkok








A la demande de nos chers amis Graeme et Juan Carlos, en partance imminente pour la Thaïlande, nous remettons ce post au goût du jour pour nous rendre à Bangkok.




On s'y trouve parfois en transit pour une autre destination (les îles !) Pourtant c'est une escale étonnante qui mérite qu'on s'y attarde quelques jours.  Cette ville grouillante de vie, chaotique et vibrante à la réputation sulfureuse qu'on ne lui retirera pas, fascine car on se trouve dans une métropole hypermoderne où la culture traditionnelle thaï demeure, avec quelques quartiers carrément hors du temps. On a appris à l'aimer.

Ecoutez nous, sitôt arrivés à l'aéroport ô combien futuriste de Suvarnabhumi, n'attendez pas votre prochain avion, filez plutôt à Bangkok à bord au choix de l'un de ces bolides qui augurent déjà une suite des plus exotique et colorée. Alors, taxi meter couleur fushia flashy ou tuk tuk moins confort mais si typiquement thaïlandais ?




Commencez en douceur avec notre chouchou, le Wat Pho, véritable havre de paix qui abrite une foultitude de magnifiques Temples et surtout le fameux Buddha couché, alangui sur 45 m de long, incrusté de marbre et de feuilles d'or. Le Wat Pho abrite aussi une école de massage, un ashram, et le lieu de vie de moines qui vont et viennent au milieu de la verdure. Votre présence ne les dérangera guère, ils aiment bien discuter avec des étrangers de passage dans un anglais approximatif.





Incontournable, non loin du Wat Pho, le Wat Kaeo et le Grand Palais, vaste ensemble à la déco un poil chargée. Gare aux yeux là aussi ça brille de mille feux et ça vaut vraiment le détour.





  
Enchaînez ensuite sur une petite balade en bateau sur les Khlongs, qui nous rappellent que Bangkok est une ville cernée de canaux, un ancien village de pêcheurs qui a su rester bucolique en diable. Imagineriez vous que vous êtes en plein cœur d'une frénétique capitale ? Et pourtant.... incroyable et anachronique. On adore.




Ce qu'on aime aussi à Bangkok, c'est qu'on peut se déplacer en bateau, plus original que le métro ma foi, n'hésitez donc pas à prendre un ticket pour quelques bahts au premier embarcadère venu et à naviguer sur le Chao Phraya River.


Si vous avez un peu de temps, attardez vous comme les bonzes du coin, au marché aux amulettes et lâchez vous sur le shopping, les amulettes vous protègeront du danger, conjureront du mauvais sort, et selon le modèle choisi, vous aideront a éloigner un rival (à ramener à un collègue de bureau un peu pénible ?), attirer l'amour, et pourquoi pas gagner au loto, ce serait dommage de s'en priver, elles sont peu encombrantes et pas bien onéreuses (les bonzes du coin seront ravis de les bénir pour vous, ça ne mange pas de pain...). Allez ensuite vous perdre à Chinatown (c'est au centre), no comment, ces photos vous en disent long sur la débauche de dragons dorés, lanternes rouges et autres Buddhas rieurs et grassouillets. Un quartier fascinant où l'on aime se perdre.












Egarez vous aussi du côté du Musée des barges royales, planqué au milieu d'un coin de nature, plus excentré ; il nous a bien tapé dans l'oeil avec ses magnifiques bateaux qui sortent fièrement une fois l'an sur le Chao Phraya.



Envie de voir à quoi ressemble une  maison traditionnelle thaï en teck ? Maison de Jim Thompson :


Faites aussi un saut au Suan Luam Night Bazaar, idéal pour le shopping cadeau d'artisanat local - tout y est - avec sa grand place où l'on peut manger en plein air en écoutant un groupe de rock thaï au milieu des locaux le soir. Ambiance assurée.

A Bangkok, au moindre coin de rue, vous tomberez sur d'innombrables cantines à même le trottoir, gargottes et autres petits restaurants. Un conseil, goûtez à tout, vous ne serez pas déçus, l'hygiène est ok, pas de risque pour vos petits estomacs occidentaux et vous irez de délice en délice pour quelques baths à peine (à ce propos, avez vous tenté nos petites recettes thaïs : pad thaï et brochettes yummy ?).









Et pour les plus aventureux, une petite envie de durian ? (le fruit qui pue! Une affichette dans notre hotel annonçait "no durian, no prostitutes allowed in the rooms"...)


Ou quelques bebêtes grillées qui remontent le Yang ?


Pour découvrir une toute autre facette de la ville, éloignez vous du coeur historique à bord du Sky Train - le métro aérien - pour prendre conscience de l'ampleur de la ville, l'enfer de ses embouteillages, et visiter le quartier futuriste de Siam Square, truffé de gratte ciels et de shopping malls clinquants.

Tout au cours de votre séjour, traquez les bonzes, ils sont partout (ils demandent l'aumône le matin - gare aux faux bonzes de Khao San Road - le quartier routard, esprit très Spring Break, fuyez !)




Et surtout, n'hésitez pas à pousser la porte des temples que vous trouverez sur votre chemin- les Wats - ils sont légion à Bangkok, à la rencontre des Buddhas, en vous promettant d'adopter un peu de leur zénitude au retour.





Et aussi, allez au marché, c'est toujours un grand moment de vie, de couleurs, d'odeurs et de 
vacarme   !






Il y a plusieurs version flottantes à Bangkok : 


Si vous restez quelques jours, les tailleurs locaux réaliseront la tenue de vos rêves en 24-48 h chrono pour une somme modique. Tentant !


Si vous avez quelques soirées devant vous, nous vous recommandons chaleureusement d'aller faire un tour au Stade Lumphini (souvenez vous du film Only god forgives, ce bogoss' de Ryan Gosling y passait sa vie) pour assister à un match de boxe thaï ;


Pas donné et il faut prévoir un budget taxi car c'est assez loin (mais vous prendrez toute  la mesure de la grandeur de la ville), vous découvrirez un rituel quasi mystique et une salle souvent chauffée à blanc. 


On vous conseille aussi d'aller griller quelques baths du fabuleux roof top du Lebua Hotel. La vue est bluffante, tout simplement.

On vous a convaincus ? Nos amis y seront bientôt, on leur fait confiance pour faire bon usage de ces indications et passer du bon temps. 

Sawat di Kha amis du SUNDAY MORNING, bonne journée à tous, que l'esprit du Buddha soit avec vous.

Photos : SUNDAY MORNING et Bangkok.com (rooftop)







Aucun commentaire:

Publier un commentaire