5 févr. 2015

Envie de bar à chat ?

L'entrée d'un Neko Café au Japon - (Photo : Jap-honey.com)


Après avoir bouffé du Lol Cat sur le net (si si j'ai les noms, vous êtes nombreux à nous envahir avec vos photos de chachats !), et lu des tas de trucs élogieux à leur sujet on n'imagine plus combien de fois, rendons nous à l'évidence :  ces bêtes là auraient des vertus déstressantes. Allez hop allons donc nous déstresser nous aussi, et tester l'un de ces fameux bars à chats dont on en a entendu parler ici et là... gros succès depuis l'ouverture du tout premier d'entre eux à Paris semble t il. Le concept vient  tout droit du Japon (oui encore un coup des japonais, on en parle souvent je sais !), on serait un peu à la traîne, d'autres capitales s'y seraient mises avant nous. Rendez vous au Café des Chats...

                       
Le café des chats  emploierait une douzaine de chats recueillis à la SPA, soignés et bichonnés. Lumière douce, dispositif de réduction de bruit, canapés cosy, déco vintage, cuisine saine et variée, tout serait là pour assurer la zénitude du client. Charte du chat : ne pas ennuyer les matous, ne pas les nourrir, ne pas les réveiller. Mais on peut aller les retrouver à l'espace de jeu qui leur est dédié. Brigitte Bardot a dit qu'elle était contre ("l'animal est relégué au rang de peluche ; les chats n'ont pas forcément envie d'être tripotés par les clients d'un bar"). On ne sait si ces bêtes à poil sont syndiquées mais ma foi, on échangerait bien notre routine de bureau contre leur vie de patachon...



               
                                           (Photos : Glamour, Paris bons plans, Le Bonbon)

Dans la vitrine on aperçoit des matous qui font la sieste près de la vitre. Quel boulot de rêve. Une première salle, l'accueil, un peu encombrée par des clients qui veulent rentrer eux aussi. Premier constat : tout ne monde n'a pas l'obligation d'être en osmose avec la gent féline, surtout quand on a un booking de folaïlle  à gérer. "Alors l'à j'ai une table de 3 dans 15 minutes et 3 de deux en bas, il faut faire vite", "non monsieur on est full, réservez à l'avance". Ces deux jeunes branchés à l'accueil m'ont l'air bien stressés... Non, un bout de table pour boire un café rapido, faire le tour du propriétaire ne sera pas possible "contactez notre service presse, on ne va tout de même pas pousser les murs". Nous n'irons pas plus loin que l'entrée, c'est non, c'est tout. Pires qu'un physio à l'entrée d'une boîte parisienne, tss tss...Un américain un peu ébahi qui sort de là nous confie "how weird isn't it ?" Tu l'as dit puffy (bouffi en anglais, vous saviez ?) Et le comble, c'est que les chats ne sont pas admis... Enfin si vous cherchez une idée de business qui carbure, pensez au miaou miaou bar. Et au taux de remplissage qui ira avec la ronronthérapie. Parole de chat !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire