25 avr. 2019

L'ail des ours



La saison est déjà bien entamée, mais il reste de l'ail des ours dans les jardins et dans les bois. Ces plantes, dont les feuilles ressemblent beaucoup à celles du muguet (attention danger, ces dernières sont toxiques !) adorent l'ombre des arbres et l'humidité. A la fin de l'hiver, elles sortent de terre puis éclosent en fleurs blanches étoilées et embaument - pour peu qu'on apprécie leur odeur ! - les bois d'un parfum d'ail.

Il suffit de cueillir leurs feuilles à la base, sans toucher au bulbe, qui doit rester en terre.


Comment la consommer ?
En pesto, en oubliant l'ail et le basilic : mixer une bonne dizaine de feuilles d'ail des ours, avec des pignons, de l'huile d'olive, du parmesan (ou pas), et du sel. C'est délicieux ! On peut aussi prévoir quelques réserves en congelant son pesto.



Comme une herbe aromatique : pour la salade, les pâtes, le riz, la purée, les omelettes, les gratins... Il suffit d'ajouter quelques feuilles d'ail des ours très finement découpées.

Dans votre aïoli, la recette est sur le site de France Inter, ou dans la mayonnaise, finement hachées.

Bref, les possibilités sont multiples, mais de courte de durée. Profitez-en !


Photos : Sunday Morning

Aucun commentaire:

Publier un commentaire