6 juin 2017

Comment choisir sa mozza ?



Star de l'été, la mozzarella qui se marie très bien avec la tomate, le basilic et un filet d'huile d'olive, est l'un des fromages les plus vendus au monde. Pour faire face à cette demande, les fabricants et producteurs ont fini - pour certains - par nous faire avaler n'importe quoi : de la mozzarella fabriquée du lait en poudre ou du lait congelé venu d'on ne sait où.
Si on veut manger de la vraie bonne mozzarella, voici quelques petits détails pratiques auxquels faire attention au moment de passer à la caisse.


- Attention à l'appellation. "Mozzarella" n'est pas une dénomination protégée, cela désigne simplement un fromage frais à pâte filée. Pour avoir de la vraie et bonne mozzarella, mieux vaut choisir une "Mozzarella di bufala campana". Une dénomination qui garantit que cette mozza a bien été fabriquée avec du lait de bufflonne, une vache venue d'Asie, implantée en Italie au Moyen-Age et qui produit un lait au goût plus prononcé, mais plus rare, qui donne toute sa saveur à ce fromage.

- Vérifier qu'elle est DOP (Dénomination d'Origine Protégée). Elle a donc été fabriquée dans le respect de la tradition établie par le consortium pour sa sauvegarde (établie en 1981) et produite dans sa région d'origine. Si l'un des deux logos qui suivent, sont bien présents sur l'étiquette, c'est bon, vous pouvez avoir confiance !



Bon à savoir :
- La "Fior du latte" est un joli nom qui fait voyager, mais qui dit simplement que votre mozzarella réalisée avec du lait de vache. Elle sera donc plus terne, moins savoureuse.

- Une bonne mozzarella fraîche est ferme. Plus on attend, plus elle ramollit.

- Pour déguster une bonne mozzarella, rien ne vaut un vin blanc italien pétillant.

- La Burratta est une mozzarella dont le cœur a été garni de crème.

Buon appetito !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire