5 sept. 2017

Envie d'Indonésie ? Bienvenue au Djakarta Bali



Si certains d'entre vous sont partis au bout du monde cet été, nous proposons aux autres de s'offrir une petite séance de rattrapage le temps d'une soirée exotique. Si les restaurants indonésiens sont rares à Paris (il n'y en aurait guère plus de 6 dit-on), celui ci n'en est pas moins la référence et on vous promet dépaysement et bonheur dans l'assiette. 

Vous croiserez peut-être comme nous, quelques diplomates en goguette venus découvrir la gastronomie du pays à la table de Monsieur l'Ambassadeur lui-même qui y a ses quartiers, au même titre qu'un bel échantillon de la diaspora indonésienne à Paris - c'est dire si l'adresse tient ses promesses. Alors parisiens, nous vous proposons une escale au Djakarta Bali où nous nous sommes tout simplement régalés.

Le Djakarta Bali c'est avant tout l'histoire d'une famille. Le père, tour à tour Ministre puis Ambassadeur de Sukarno en Indonésie, quitte le pays en 1963. Sa dernière mission diplomatique  le conduira à La Havane. C'est d'ailleurs là que le maître des lieux, Monsieur Hanati,  nous confie être né. Le coup d'état de 1965 a rendu l'exil définitif, et c'est à Paris que la famille s'installe dans le quartier des Halles où le Djakarta Bali ouvre ses portes et n'a pas bougé depuis plus de 30 ans.

Le Djakarta Bali c'est aussi un accueil chaleureux, un service tout en sourire et douceur, une ambiance feutrée, réconfortante, une déco et une bande son traditionnelles et surtout des petits plats délicats fort savoureux. Florence qui a eu l'occasion de séjourner plusieurs fois en Indonésie nous l'a d'ailleurs confirmé, c'est bien "comme là bas".


 


Découvrez la carte ici
et la playlist du Djakarta Bali en cliquant sur ce lien.

Une originalité à la carte du Djakarta Bali, c'est le fameux Risjstaffel (3 sélections, de la plus simple à la plus complète) : une sélection de plusieurs petits plats.

On peut ainsi découvrir les spécialités de Java, Sumatra ou Bali - une véritable célébration des saveurs, des épices, des couleurs et des parfums.

Nous avons aimé le soto ayam (soupe de poulet aux herbes et à la citronnelle), les lumpias (rouleaux frit de crevettes, poulet et légumes), la salade de boeuf épicée sauce cacahuètes, le poulet coco de l'est de java (opor ayam), les mini brochettes de poulet sauce soja et cacahuètes (sate ayam), le riz agrémenté de noix de coco grillée (dont on essaiera de copier la recette), le thé sumatra au gingembre frais. On reviendra goûter le Nai Goreng (riz frit aux épices, herbes et à la viande), ou  encore le Pepes Ikan  (poisson cuit à l'étuvée dans une feuille de bananier), et surtout le Rendang, spécialité élue meilleur plat au monde il y a quelques années par les lecteurs de CNN travel - du boeuf mijoté plus de 8 heures que Monsieur Hanati nous a fortement recommandé.

Et même si vous n'avez plus faim, essayez quand même leurs sorbets (mangue et coco), un pur délice de mieux

Quand on apprend qu'aux manettes se trouve un cuisinier qui a officié comme chef personnel des Ambassadeurs d'Indonésie dans plusieurs pays, on se dit qu'on n'est sûrement pas les seuls à être tombés amoureux de sa cuisine un peu partout dans le monde. 



Hari Yang Baik à tous ! 

Djakarta Bali
9 rue Vauvilliers, Paris 1er
Tél 01 45 08 83 11

Spectacle de danses traditionnelles balinaises le vendredi soir
Brunch le week end
Formule déjeuner à partir de 14,50 euros
Menu Risjstaffel à partir de 25 euros

(Photos : Sunday Morning et Djakarta Bali)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire