3 avr. 2018

Minute sérievore : The Alienist

Dakota Fanning, l'aliéniste Daniel Brühl et Luke Evans
Avez-vous regardé The Alienist tout juste diffusé sur Polar+ ? Franchement, vous ne devriez pas vous priver !

Tirée d'un best-seller de Caleb Carr publié en 1994, elle raconte l'histoire d'une chasse au serial killer dans le New York du XIXème siècle.Un curieux attelage mène l'enquête : un « aliéniste » ou psychiatre new-yorkais (Daniel Brühl vu dans Good bye, Lenine ! et Inglorious Basterds), un illustrateur mondain (Luke Evans - La belle et la bête), la secrétaire du chef de la NYPD, première femme jamais engagée par la police (Dakota Fanning – La guerre des mondes), et des jumeaux dizygotes (Douglas Smith et Matthew Shear), ébauches de policiers scientifiques. On y croise aussi de vraies figures historiques : Theodore Roosevelt et J.P. Morgan pour donner un peu de consistance et de véracité à l'enquête.

L'aliéniste

Jusque là, le terrain est balisé, on a vu mille fois des courses au serial killer; à commencer par Le silence des agneaux auquel la série fait souvent référence, au point d'avoir embauché le tueur au papillon, Ted Levine, dans un second rôle flippant à souhait. La grande réussite de The Alienist tient dans sa reconstitution maniaque et splendide de l'époque. C'est tellement réaliste qu'on s'y croirait : New York à la fin des années 1800 est un melting-pot déjà incroyable, où se côtoient les plus riches et les plus pauvres. Les rues du Lower East Side abritent des cabanes insalubres, la prostitution enfantine - puisque ce tueur en série ne s'intéresse qu'aux jeunes garçons qui guettent les michetons dans la rue -, est courante ; mais les plus fortunés tuent le temps de galas de charité en soirées à l'opéra ; les flics à cheval sont les derniers cow-boys de cette époque à l'aube de la modernité : le téléphone, le train, l'appareil photo et le cinéma sont déjà là, le mélange des outcasts (Irlandais, Italiens, juifs, homos) qui feront toute la richesse de cette ville aussi. La série, en plus de rendre sérieusement accro et d'offrir quelques moments très tendus, est un régal pour les yeux... des costumes au décor, tout est parfait, foncez !

Et vous, quelles séries regardez-vous ?


The Alienist, de Hossein Amini, diffusée sur Polar +






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire