9 oct. 2014

Tous au Danemark !

copenhague danemark
Photo de Copenhague / Moyan Brenn


En janvier dernier, France Info a diffusé une série de reportages passionnants sur la vie au Danemark (on les avait même mis dans nos liens du week-end). La journaliste, Isabelle Chaillou a reçu le prix du Journalisme des Radios Francophones Publiques - récompense amplement méritée !



- On y apprenait entre autres choses incroyables que les Danois paient leurs impôts sans faire d'histoires. 50% sont prélevés de leur salaire tous les mois et c'est fini, basta ! Pas de redevance, pas de taxe d'habitation ou foncière. Et ça marche, ils sont ravis d'œuvrer pour le bien de la société.

- Les salariés quittent leur bureau à 16h pour aller chercher leurs enfants à l'école. C'est comme ça, on ne fait pas de présentéisme pour prouver qu'on est un super winner. On n'emploie pas de nounous, on s'occupe de ses enfants. Et le partage des tâches est évidemment plus équitable.

- Les enfants n'ont pas de devoirs à faire à la maison ! Ils ne sont pas notés avant 13 ans, donc pas d'esprit de compétition aussi inutile que néfaste. Et tous réussissent bien (ça fascinait même le formidable Albert Dupontel).

- Au Danemark, on trouve sain de laisser les bébé dormir dans leur berceau dehors. Les mères s'installent dans un café, contre la fenêtre et laissent leur bébé se reposer au grand air (peut-être moins pollué que chez nous, puisqu'on y circule beaucoup à vélo). Mais quelle bonne idée !

Evidemment, quelques nuages noirs assombrissent ce petit paradis (qui a produit la meilleure série du monde !) La météo n'est pas très engageante : temps maussade, pluie, journées très courtes en hiver, il faut avoir un moral d'acier et une bonne lampe pour tenir.

C'est aussi un pays très fermé où, les étrangers (hors Communauté européenne) ne sont pas les bienvenus. La plupart se réfugient de l'autre côté du pont qui sépare le Danemark de la Suède, à Malmö...


Pour rêver un peu, malgré tout, retrouvez les reportages d'Isabelle Chaillou sur :

Je vous laisse, j'ai un billet d'avion à prendre...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire