7 nov. 2016

Des tours végétales


En passant à la Défense puis Nanterre ce week-end, ce fut le choc. Et pas forcément esthétique. Face aux grattes-ciel et aux Tour Aillaud (ci-dessus) ce n'était pas une vision du futur qui s'offrait à nous, mais bien le passé dans toute sa splendeur.

Le futur, en architecture, serait plutôt du côté de ces tours végétales qui se développent un peu partout dans le monde. Celles de Milan - Bosco verticale ou Forêt verticale -, créée par Stefano Boeri sont vraiment impressionnantes et stimulantes. Deux tours de 110 et 76 mètres composées de 900 arbres, 5000 arbustes et 11000 plantes. Les balcons sont plus larges et renforcés pour supporter le poids des arbres.
Les habitants, même ceux qui ont les pouces verts et que ça démangerait, ne s'occupent de rien, une équipe est là pour s'occuper des soins et de la taille.


En France, à Montpellier, on peut faire un détour pour découvrir l'Immeuble qui pousse


A Turin, l'incroyable 25 Green de Luciano Pia.


A Paris 13, la tour M6B2, dite tour de la biodiversité d'Edouard François, le même cabinet d'architecte qui a construit l'Immeuble qui pousse.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire