12 janv. 2017

Plus jamais seul - l'expo d'Hervé Di Rosa campe à la Maison Rouge (testée et approuvée)


 Envie d'une expo drôle, décomplexée, pop, colorée et pleine de good vibes ? Mais oui, mille fois oui bien sûr ! Dépêchez vous, Plus jamais seul de Hervé Di Rosa s'expose à la Maison Rouge jusqu'au 22 janvier. 


On se souvient fort bien de Di Rosa, chef de file du Mouvement de Figuration Libre, porte étendard de l'Art Modeste, courant artistique plein d'énergie, teinté de légèreté et d'insouciance dans les années 80 (Di Rosa oeuvrait aux côtés de ses potos Combas, Boisrond et Blanchard). "L'art modeste n'appartient à aucune époque, à aucune nation, mais à toutes à la fois (...) c'est un art proche de l'art populaire, de l'art primitif, de l'art brut", s'explique t-il.

A la fois collection privée aux allures de cabinet de curiosités et rétrospective de l'artiste, on y découvre une folle accumulation d'oeuvres (les drôles de bonhommes funkys de Di Rosa, ses tapis, ses acryliques grands formats, ses céramiques et ses sculptures géantes) mais aussi de figurines, de super héros, de fanzines, de bds, de reliques d'artisanat traditionnel glané lors de ses nombreux voyages - à travers notamment l'Afrique et l'Amérique du Sud (collection d'ex votos, de cartels commerciaux, de catcheurs mexicains - qu'on affectionne aussi - de madonnes et de robots, dont la valeur est visiblement plus affective que marchande).
















Collectionneur compulsif et artiste prolifique Di Rosa ? Assurément. Il suffit de jeter un oeil à la reproduction de sa bibliothèque, si jamais un doute planait encore.


On s'est sentis comme à la maison en furetant dans l'univers décalé et funky de l'ami Di Rosa et oh surprise, on a même retrouvé le cousin de notre Chupacabra fétiche ramené du Mexique (si vous le souhaitez vraiment on ouvrira un post sur la relativité du bon goût une autre fois !)


Bonne nouvelle, Plus jamais seul est une expo kid friendly, que viendra compléter une halte
au Rose Bakery pour savourer quelques douceurs, avant une séance portrait au photomat vintage avant de repartir - avec le sourire et l'envie de chantonner sous la pluie.

Si vous passez par Sète, la ville natale de l'artiste, n'oubliez pas de vous arrêter au MIAM (Musée International des Arts Modestes) que l'artiste fait vivre avec dévotion.

 Plus Jamais Seul à la Maison Rouge, 
tous les jours sauf le mardi, de 11h à 19 h (le jeudi de 11h à 21h) - jusqu'au 22 janvier
10 Boulevard de la Bastille, Métro Bastille

Aucun commentaire:

Publier un commentaire