4 oct. 2017

Les contes à la lumière des sciences



La brique est elle plus résistante que le bois, et le bois plus résistant que la paille ? Quelle est la probabilité qu'Ali Baba trouve le bon mot de passe qui lui permettra d'entrer dans la grotte ? Comment le loup voit-il le petit chaperon rouge ? Et les couleurs en général ?
Autant de questions que les enfants ne se posent peut-être pas spontanément en découvrant Les trois petits cochons, Cendrillon, Alice au Pays des merveilles, mais auxquelles la Cité des Sciences apporte des réponses précises et rigoureuses.
"La science est partout et donc aussi dans les contes", explique en préambule Bruno Maquart, président d'Universcience. Intéresser les enfants (de 7 à 11 ans) au monde des sciences par le biais du fantastique est une excellente idée. Mathématiques, physiques ou biologie sont des matières encore trop considérées comme difficiles, rébarbatives et masculines (20% seulement de présence féminine dans les écoles d'ingénieur !). Cette exposition, créée au Portugal où elle a rencontré un joli succès (500 000 entrées), vient de se poser à la Cité des Sciences.



Les dix contes présentés servent donc de prétexte à soulever des questions complexes, y compris pour les adultes. Mais les enfants, ces insatiables curieux, pourront trouver très concrètement les réponses grâce à des installations ludiques interactives.



Par exemple avec ce bowling (photo ci-dessus) consacré aux saveurs, qui nous aura appris que l'amertume aiguise l'appétit et que l'umami (vous connaissiez ?) compte parmi les cinq saveurs de base avec le sucré, l’acide, l’amer et le salé. On la trouve dans les tomates et les anchois...



Ici, on manipule, on touche, on malaxe, on observe, on renifle des odeurs de forêt, on écoute le bruit des insectes, on appuie sur des boutons, on joue, on rigole. On peut aussi se poser dans un coin pour lire des contes ou écouter une comédienne nous les chuchoter à l'oreille grâce à l'un des téléphones rouges cachés dans la forêt.
Idéal pour occuper un journée pluvieuse, l'expo est là pour treize mois. On a donc largement le temps de s'y rendre avec ses enfants, ceux des autres, ou sa classe pour les enseignants.



A noter qu'un cahier d'activités joli et (4,90 €) est proposé, en plus du ticket d'entrée, pour approfondir la visite.

Il était une fois - La science dans les contes jusqu'au 18 novembre 2018 à la Cité des Sciences et de l'industrie, 30 avenue Corentin Cariou, 75019 Paris 

(Photos : Sunday Morning)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire