20 mai 2015

San Francisco, à fond la forme !


On poursuit le périple dans San Francisco ! Après les plantes et le recyclage, une des autres vertus (ou vices, c'est selon), est l'enthousiasme de ses habitants pour le sport et la forme. Contrairement à Los Angeles, qui semble tout miser sur l'apparence, à San Francisco, on est super "fit". On respecte son beaucoup son corps et son esprit (yoga partout).

Pourtant, avec ses rues qui défient la loi de la gravité, ses habitants pourraient se contenter de marcher… Pas du tout. Ils courent tôt (à 6 heures du matin) ou tard (passé 21h) dans des collines et des escaliers qui coupent les mollets.


Les filles sont souvent longues et très musclées. Enceintes, elles courent (photo ci-dessus à l'appui). Une fois qu'elles ont accouché, elles courent avec la poussette et le chien. Quand les enfants sont plus grands, ils courent avec leurs parents le week-end. Et quand ils vont dans un parc, ce n'est pas pour lire au soleil mais pour faire des étirements (j'exagère à peine).


S'ils ne font pas de jogging, ils s'entraînent dans des salles de sport ouvertes pour certaines 24h sur 24. Juste à titre d'exemple, dans l'appart que nous avons loué, il y avait une seule feuille sur le frigo : les horaires des cours de fitness. Et dans le placard, 5 paires de runnings…


Vous imaginez que faire du vélo est impossible là-bas ? Pas du tout ! C'est très pratiquable, à condition d'éviter les rues les plus dénivelées. Et si vous vous retrouviez face à une enfilade de montées, certains bus prennent les vélos à l'avant.



On peut aussi emprunter des vélos (même système que le Velib') ou en louer à la journée pour traverser le Golden Gate et aller passer quelques heures à Sausalito, par exemple.
Et si ça vous chante, dans un genre moins sportif - quoique -, la ville accueille la World naked Bike Ride.



Un petit shoot d'oxygène ? Il y a des bars pour ça. A Paris aussi, mais un peu moins tout de même. Pour soigner une gueule de bois ou un petit coup de mou, on se pose 15 minutes dans un bar respirer un air pur et aromatisé.

Tout cela vous donne l'impression, en bon Français (feignasse et enclin à l'autocritique), d'être une vraie larve. Allez, au boulot !

(Photos Sunday Morning)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire