30 sept. 2015

Do you small talk ?


Maîtrisez-vous le small talk ? Vous savez, cet art de la conversation particulièrement prisé des Américains : parler le bout de gras dans l'ascenseur, en faisant la queue au supermarché ou dans les soirées… Tout un art que certains pratiquent naturellement pendant que d'autres ont des sueurs froides à l'idée de devoir se rendre à une soirée et parler à d'autres humains



Par chance, nous avons dans notre entourage quelques amis très sociables qui savent toujours s'en sortir, faire rire l'assemblée, relancer une conversation qui sombre et repartent avec plein de nouveaux contacts dans leur téléphone. Voici leurs petits trucs !


L'entrée en matière

- Avec les Parisiens, parler de sujets concernants : la ligne 13 et ses aléas, ça marche toujours ! Sinon : où trouver le meilleur Burger de Paris ? Est il meilleur chez Big Fernand ou chez Blend? - Sandranotre amie à l'aise en toutes circonstances.

L'immobilier à Paris est une valeur sûre ! et que je déteste quand les gens démarrent sur un "vous faites quoi dans la vie" histoire de coller une étiquette - Laure.

Ne pas négliger la cigarette
- C'est plus simple d'entrer en contact sur un trottoir (moins bordélique que dans une foule avinée avec musique à fond). C'est une forme de "smirting" mais en atténuant le côté flirt. C'est ainsi que Catherine Deneuve (mais oui) m'a alpagué au cours d'une soirée, alors que je fumais une cigarette sur le trottoir d'un : "vous avez maigri !". - Alexandre, notre grand (dans tous les sens du terme !) ami mondain.

- J'ai une copine qui "oublie" toujours son briquet en soirée pour pouvoir demander du feu. - Sylviel'amie que l'on peut présenter n'importe qui. Ça passe toujours.


L'alcool
- L'effet déshinibant de l'alcool. Un ou deux verres peuvent aider à aller vers les autres. Trinquer le verre d'un inconnu qui sirote sa boisson juste à côté de vous est une bonne entrée en matière. - Alexandre.


Et les réseaux sociaux
- On s’aperçoit, on obtient le nom, on ajoute direct sur Facebok ou autre et la soirée suivante on se reconnaît vaguement et hop, on cause. - Alexandre.



Provoquer
- A un dîner, je peux surnommer une femme "gamine" sans connaître son prénom. Créer une connivence artificielle et brutale. Ça passe où ça casse (rarement car je commence à sentir mes interlocuteurs et leurs limites à la provoc). - Alexandre.


Faire rire
- Aborder les gens sur une réflexion décalée "vous croyez que c'est la maîtresse de maison sur ce tableau ?" les gens se marrent et la conversation peut démarrer sur un ton amusant - ou pas dans ce cas prétextez que vous allez vous  resservir, faire pipi ou téléphoner à la baby sitter / votre maman / votre chien ou votre amant. D'une façon générale : l'alcool désinhibe c'est bien connu… - Laure

Pour susciter la curiosité des autres, quand ils vous demandent ce que vous faites dans la vie, au lieu de dire : "je suis secrétaire dans un cabinet médical", répondre : "je travaille dans une cave sans fenêtre avec un psychopathe qui m'autorise à aller faire pipi une fois par jour mais sinon ça va ". En gros amener un peu d'humour dans les situations banales de la vie. L'humour étant un abolisseur de barrières sociales, ça marche toujours très bien. - Sandra.


Mettre l'autre en valeur
- C'est la clé. Ne pas tout ramener à sa gueule , en se faisant mousser, par dessus le marché. Poser des questions et rendre l'autre important. On apprend toujours quelque chose d'utile et on se rend sympathique aux yeux des autres. On est beaucoup plus en mesure de se faire de nouveaux amis de cette façon. Des amis qui pourront  vous rendre des services un jour… - Sandra.

- C'est fou ce que les gens aiment parler d'eux  ; en fait ils font le taff, il n'y a qu'à les brancher et ça démarre. Quand ça s'essouffle un peu, ou dans une situation des plus banales (voisins, collègues. à qui on n'a pas grand-chose à dire), un anodin "alors la rentrée s'est bien passée ?" "le petit dernier va bien ?" "à quand un petit second" et là vous ne les arrêtez plus pendant 20 bonnes minutes et ils seront tellement contents de parler d'eux qu'ils vous trouveront sympathiques. Et ça vous permettra de jauger s'il est nécessaire de continuer la conversation ou de prendre la fuite. Erwan, comme Sylvie, est tout terrain. Capable de parler de tout à n'importe qui.

- Quand un mec te parle, écoute-le comme si c'était intéressant :) Conseil de ma Mamie. Il a donc fait ses preuves dans le temps ! - Sylvie.

- Sourire (pas trop trop bêtement quand même)…. Quand on fait la gueule, on attire pas les gens. - Sylvie.


Dans tous les cas, évitez d'imiter Jon Snow, ça devrait très bien se passer !




(Photo : Downton Abbey)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire