10 déc. 2015

C'est l'histoire d'un mec...



On s'est dit tiens, on a du temps en ce moment et pour certains c'est loin d'être la fête... et si on allait prêter main forte aux Restos du Coeur ? Car il y a de belles idées qui taillent leur route (30 ans déjà !) et qui forcent l'admiration. C'est l'histoire d'un mec...
Grâce à une poignée de salariés, de multiples dons, les Enfoirés évidemment, mais surtout grâce à une foule de bénévoles qui s'activent sans relâche (on leur dit bravo), la machine continue à tourner. C'est, comment dire, avec ce froid... la saison haute pour les associations, c'est un bon timing. Zyva.

On découvre l'organisation - respect : plusieurs centres de redistribution de colis alimentaires à Paris, de distribution de repas en journée, des services de soins pour les bébés, d'aide aux devoirs pour les enfants, des cours d'alphabétisation, il y a aussi la péniche du cœur qui propose un toit pour la nuit, une boutique dressing géante qui gère les fringues données par les particuliers et leurs attributions, une service culturel (l'idée étant de resocialiser certaines personnes pour qui se déplacer et être ponctuel à un rendez vous est devenu une rude mission), des conseils en matière de droit, d'aides sociales, de logement, de retour à l'emploi et même de micro crédit ; il y a aussi toute une action de terrain avec les camions servant les repas chauds du soir et les maraudes de nuit.  Chapeau bas pour certains qui n'hésitent pas à donner de leur temps dans des conditions loin d'être faciles. Le travail le plus rude à mon sens restant le travail terrain du soir, généralement en plein froid. Et pourtant, ils sont tous bien là !
 

Nous on va commencer à découvrir une partie de l'équipe avec l'opération paquets de Noël en partenariat avec les magasins Nature et Découvertes dans certaines galeries marchandes parisiennes.
 
Bonne humeur au rendez vous, les bénévoles sont sympas comme tout, et surtout il y a beaucoup, beaucoup de paquets à faire en un temps record (les gens sont pressés c'est bien connu).

 
On se fait de nouvelles copines (c'est toujours la même qui squatte le rouleau de bolduc) et les échanges avec les clients sont chaleureux, souvent savoureux :
 
"Mais dites donc où avez vous donc appris à faire des paquets cadeaux ? Vous êtes formidable" - ça fait toujours du bien de s'entendre dire qu'on est formidable.

"Ma femme adore prendre des bains, vous pensez que ça lui fera plaisir ?" - on rassure ce gentil monsieur, ça oui sa femme va être rudement contente et elle aura un beau paquet cadeau en plus.

"Rouge pour les filles, vert pour les garçons enfin c'est évident non ?" - ah ben moi j'en étais restée au rose et bleu et en plus il paraît que c'est totalement dépassé, mais ne contrarions pas cette bonne dame.

"Je suis déjà venue hier du coup je ne redonne rien hein" - Tu parles, vous nous prenez pour des jambons madame ?
 
"Des gants qui permettent téléphoner, vous vous rendez compte c'est génial non ?" - assurément madame, bien vu, vous tenez là la trouvaille du siècle

"Mon petit fils adore les insectes, souvent on va au parc, mais ce n'est pas toujours facile d'y trouver des insectes vous savez, du coup avec ce bouquin sur les insectes il  pourra en découvrir d'autres". Mais oui votre petit fils sera bien content c'est certain, vive les bébêtes.

"J'ai tous mes cadeaux ça y est, non mais vous vous rendez compte, et en un seul après midi je suis trop fière de moi" - on partage votre émoi, bravo mademoiselle, et chouette alors, 9 paquets à faire....
 
Fouiner dans les idées cadeaux des gens est aussi fort amusant : à Noël cette année, beaucoup de gens vont se masser (gros succès pour le "masseur nomade" pour se masser... partout donc), boire du thé, bon nombre d'entre eux vont enfin se réveiller à l'heure, respirer de bonnes huiles essentielles, d'autres vont découvrir la voie de la sagesse. Certains parents vont aussi souffrir (3 guitares pour enfants emballées), d'autres vont partir en rando (pas facile à emballer le bâton de randonneur...), biens des enfants vont apprendre des tas de trucs, quand à la pagaie décorative, on préfère ne pas savoir où elle va finir....
 
Les piécettes s'accumulent et Dieu que les gens sont parfois distraits à l'heure d'ouvrir leur porte monnaie, mais les drôles de dames sont là pour les ramener dans le droit chemin. Et merci pour eux.
 
(Et puisqu'on nous a parfois reproché de ne pratiquement jamais montrer nos frimousses sur ce blog, alors voilà la moitié brune de Sunday Morning en action )
 
 
Tout ça pour vous dire que les Restos du Cœur ont besoin de bénévoles nous souffle t-on dans l'oreillette à l'issue de cette sympathique session cadeaux. Pour les contacter si l'aventure vous tente :
01 53 24 98 16 et benevolat@restosducoeur75.org (pour les parisiens)

Quant à vos dons, car du temps, on n'en a pas tous, n'oubliez pas qu'ils sont déductibles à 75% et que 30 euros = un repas quotidien pendant un mois, faites vos calculs... (explications ici) 
 
 La semaine prochaine on remet ça, puis cap sur un centre de redistribution, à suivre.

Bonne journée solidaire à tous !





 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire