22 avr. 2014

Sherlock ou Elementary ?

image


Benedict Cumberbatch et Martin Freeman.
Après un premier épisode décevant, Sherlock se ressaisit en deuxième partie de saison 3. Humour toujours, un peu d'émotion et des surprises de taille. On n'en dira pas plus. Mais notre amour pour Cumberbatch ne doit pas faire oublier la concurrence. Elementary, sa petite sœur américaine qui sort aujourd’hui en vidéo est une heureuse surprise. 

Nous sommes à New York, Sherlock est un ancien junkie (Jonny Lee Miller, « sick boy » de Transpotting, bien vu !) menacé par son père – fortuné – d’expulsion s’il ne retrouve pas le chemin de la sobriété. Il reçoit donc la visite de Joan Watson (Lucy Liu) gardienne de sevrage, chargée par le paternel de s’installer chez lui et de le surveiller. Elle est une ancienne chirurgienne, qui n’a pas supporté de laisser un patient mourir…

image

Lucy Liu et Jonny Lee Miller les Watson et Sherlock de Elementary.

La réussite de la série ? Son talon d’Achille : avoir choisi un homme et une femme séduisants et antagonistes. Alors que Cumberbatch attirait à lui toute la lumière, Jonny Lee Miller en partage beaucoup avec Lucy Liu. Pas de gadgets, de textos ou de hashtags pour cette version très américaine, nerveuse, classique mais réussie. Sherlock Holmes, plus torturé et moins tenté par l'humour offre une version plus réaliste et crédible, si cela est possible, du personnage. A voir en tout cas pour la belle performance de Jonny Lee Miller (qu'a même complimenté son copain Benedict Cumberbatch).
Elementary : saison 1 (6 DVD, 23 épisodes, Paramount)
Sherlock : saison 3 - 2 DVD, 3 épisode, disponible en import

Aucun commentaire:

Publier un commentaire