31 mai 2018

Objets durables et désirables



Il y a quatre ans (comme le temps file !), on parlait plastique. Au quotidien, il n'est pas toujours évident de faire les bons choix pour l'éviter, lui et sa cohorte de produits à usage unique - ce fléau ! Faute de temps, de préparation, et dans le feu de l'action, il semble plus simple de baisser la garde. Et tant pis, ce n'est pas grave !
J'ai toutefois remarqué que les produits durables étaient désirables. Les vieux objets pour nettoyer la maison en bois et en matières naturelles sont souvent plus beaux que des éponges high tech. Les bocaux en verre qui contiennent vos restes ou vos graines ont infiniment plus d'allure que des contenants aux couleurs criardes. Peut-être pourrait-on aborder le problème en donnant envie, plutôt qu'en moralisant ?
Deuxième remarque : dans votre entourage, il y aura toujours une personne pour critiquer et vous dire que votre petit geste est une goutte d'eau dans un océan, que cela ne sert à rien puisque le vaste monde court à sa perte. Laissez la parler et faites les choses pour vous, égoïstement. Parce que cela vous permet de vous sentir mieux, parce que ce petit geste correspond à ce que vous ressentez, parce que vous pensez à vos enfants et que peut-être, en vous voyant faire des efforts, il deviendra naturel pour eux de faire attention à l'environnement. Chaque geste est important (cela vaut aussi pour la solidarité). Faites en une affaire personnelle, pas pour sauver la planète et donner des leçons. Juste pour vous, c'est suffisant.
Troisième remarque personnelle, qui rejoint l'introduction : lorsque l'on fait une entorse à ses principes, faisons la en conscience et sans se juger. Et alors ? Comme le disait justement une énergique blogueuse zero déchet : mieux vaut dix écolos imparfaits, qu'un seul parfait.

Pour en venir au sujet, voici listés ci-dessous quelques exemples concrets et illustrés d'alternatives recyclables ou compostables, qui sont en plus esthétiques (selon nos critères !) au jetable. Et maintenant dites-nous : quels sont les vôtres ?

En cuisine
 
- Des sacs en tissu au lieu des sacs plastiques, qu'on trouve encore sur des marchés. A dégainer chez tous les commerçants, ces filets à légumes, sachets à céréales et légumineuses que l'on trouve dans les magasins bio. Chaque fois que je suis passée en caisse avec ces filets, les gens me demandaient d'où ils venaient. Réponse : Sans BPA.



- Les bouteilles d'eau. Il suffit d'investir dans une jolie gourde, de penser à la prendre le matin, et de ne pas la perdre. Ici, un modèle Klean Kanteen.



- Les pailles, une véritable catastrophe écologique. Il existe des alternatives en carton, en bambou et surtout en inox. Avec ces dernières, il faut juste éviter les boissons trop chaudes. Petit truc en plus : quand vous commandez une boisson dans un café, demandez "sans paille", ça marche ! Et ce sera toujours une de moins qui partira en flammes dans l'incinérateur.


- Un mug de voyage pour les boissons à emporter. Penser à vérifier la composition de la paroi intérieure parfois trompeuse.



- Oh, les mignonnes boites en plastique coloré, qui diffusent leur perturbateurs endocriniens dans la nourriture qu'ils contiennent... A la place, on peut recycler des bocaux en verre et pots de confiture, ou acheter des contenants en verre adaptés (qui peuvent parfois passer au congélo et au four).



- Une brosse en bois à la place d'une éponge. C'est plus joli (non ?), et plus hygiénique. Vous serez peut-être encore plus convaincus lorsque vous apprendre que l'éponge est un nid à microbe, si si !



Dans la salle de bain



- la fameuse coupelle qui segmente nos troupes, pour remplacer serviettes et tampons, probablement nocifs.



- Idem pour les protège-slips qui peuvent être lavables (pas glam, on vous l'accorde, mais très efficaces).


- Les lingettes démaquillantes lavables au lieu des disques en coton. Ceux-ci sont jolis mais chers. Le plus simple est encore de les faire soi-même avec une chute de serviette éponge. Minute confession : vos chaussettes dépareillées, une fois - bien - lavées, peuvent aussi servir de lingette démaquillante !



- Une brosse à dents compostable plutôt qu'une brosse à dents en plastique.



- Des nettoie-oreilles durables au lieu des cotons tiges jetables. Astuce : dans certains cafés, on vous propose des touillettes en bois qui ressemblent à des oriculis. Pensez-y !


(Photos : Protège slip - Améliore ta santé ; coupelle : ferme des peupliers ; cotons : Beautylicieuse ; carré démaquillant : le petit carré français ; brosse à dent : Atlantico ; brosse à dent bambou : Ecco Verde ; boîtes de conservation en plastique : Idmarket ; Mug de voyage Bodum : Maxicoffee
bouteille d'eau : Buzzecolo  ; gourde Klean Kanteen : Brindilles ; cotons tige : Prabiz ; oriculi : Monde Bio)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire