29 mai 2014

Plastique pas fantastique

Service en bambou Ekobo.


En regardant un documentaire sur les allergies que diffusait Arte, j'ai fait une découverte étonnante. Un symbole auquel je n'avais jamais fait attention : les logos de recyclage, des résines et du plastique en particulier. On se méfie depuis quelques années des phtalates et du Bisphénol A, ces mollécules chimiques présentes dans le plastique pour leur donner leur rigidité ou au contraire leur souplesse. Ces polluants dangereux pour l'Homme, et plus encore pour les enfants, passent dans la nourriture ou les produits nettoyants, et bouleversent les systèmes hormonaux.

Mais, tous les plastiques ne se valent pas, certains sont plus nocifs que d'autres. Aussi, en faisant le tour dans votre cuisine et votre salle de bain, vous pourrez découvrir sous certains contenants en plastique un petit logo. Cherchez bien, il n'est pas toujours facile à repérer :
c'est un ruban de Möbius (un triangle avec des flèches), et en son centre un chiffre, de 1 à 7 (parfois, il n'y en a même pas, on n'ose même pas imaginer sa composition !)



Parce que le sujet est assez complexe, une chercheuse américaine avait imaginé un petit poème pour se souvenir des "bons" chiffres. C'était en anglais, ça ne rimera donc pas en français, mais on retiendra que 1, 2, 4 et 5 sont OK. Ils ne contiennent pas de produits a priori dangereux (et encore). Le reste, en revanche, on oublie (après vérification, je devrais balancer assiettes décorées, petits suisses et yaourts…).

En attendant que les magasins sans emballage se développent, rien ne vaut le verre, la porcelaine, l'inox ou le bambou pour présenter ou conserver ses aliments. Et encore, gare au couvercle !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire