29 avr. 2015

La isla bonita - cap sur la Thaïlande !

(Photo : Thaï wave)
Envie d'aller voir ailleurs, de partir au soleil et de se la couler douce sans trop se ruiner ? Oui oui, mille fois oui ! Nous on a voté pour la Thaïlande (difficile de rater ses vacances en Thaïlande, Tsunami exclu mais les dieux de Sunday Morning nous protègent sachez le bien). Une fois dégoté le billet d'avion qui va bien (650 euros, vol direct Bangkok sur Thaï Airways, hors saison et vacances scolaires, pensez à revenir un jour de semaine, c'est bien moins cher), zou. Un voyage simple, facile et efficace, vaccins basiques, pas de traitement anti paludéen, pas de visa, conditions d'hygiène optimales, garde robe légère, moral au beau fixe, l'assurance d'avoir du soleil, de belles plages et de bien manger (vous l'aviez déjà remarqué je crois, on en parle souvent, on vous a même confié quelques recettes de derrrière les fagots !)


Bangkok mérite une petite escale comme nous vous l'expliquions ici

Ensuite, le choix d'une île sera rude tant l'archipel thaï est vaste : Golfe thaï (mer de Chine) ou mer d'Andaman (Océan indien) ? Une centaine d'îles s'offrent à vous (on les appelle Koh en thaï).

Aprés quelques recherches (amis - merci Carole ! - et sur ce forum dont on est fans depuis des années), on a choisi la baie d'Andaman, au large de la Malaisie, qui fait partie du parc naturel protégé de Tarutao, inscrit à l'Unesco, patrimoine de l'humanité (plus de 50 îles parmi les plus sauvages de la Thaïlande). On cherchait une île ni trop bétonnée ni trop roots (oui il y a des îles avec  un minimum d'infrastructures, genre un hotel, un resto, c'est tout, certaines ne sont même pas habitées, renseignez vous ça change vite), c'est à Koh Lipe que nous avons posé nos paréos. Plage de carte postale, eaux vertes, cocotiers. Bref, pari tenu. Hors saison on se retrouve au milieu de touristes chinois et malais, ça reste plus exotique qu'au milieu d'une horde d' allemands en goguette.

Quand y aller ?
De novembre à mars (hors période des pluies, et hors canicule, plus d'info ici)

Comment y aller ?
Depuis Bangkok, vol intérieur pour Hat Yai ou Trang (plusieurs vols par jour) ou pour les plus fauchés ou ceux qui ont du temps, voyage en bus (plein d'agences partout à Bangkok, les guesthouses offrent aussi de réserver pour vous tout déplacement) puis navette minibus jusqu'au port de Pakbara où un speed boat vous emmènera à Koph Lipe, puis depuis l'embarcadère en pleine mer, un long tail boat vous déposera à Pattaya Beach, ensuite on va partout à pied ou en taxi moto (le type qui était d'accord pour faire la route était un peu ivre, on est partis à pedibus vers Sunrise Beach !). La route est longue certes (si vous partez tôt de Bangkok, vous arriverez vers 17heures) mais une fois rendus, on est bien contents.




Ou dormir ? On se loge dans une cabane bien roots (800 baths / un peu plus de 20 euros !) plantée dans le sable face à la mer ou dans un bungalow en dur moins rudimentaire, voire dans un resort tout ce qu'il y a de plus cozy.



Qu'y faire ?

Lézarder sur la plage (le nord de Sunrise Beach est top)


Sunset Beach, plus sauvage, idéale pour contempler le coucher de soleil,



Se perdre dans la jungle (au centre de l'île) et tomber par hasard sur des temples mystérieux :




Se faire masser sur la plage,


Faire du snorkeling au milieu d'une faune aquatique incroyable, On recommande la petite balade en long tail boat pour aller voir les îles alentours (certaines sont désertes, si !),  déranger les poissons et regarder les coraux et autres anémones de mer. Il y a aussi la sieste à l'ombre des palmiers, gare aux chutes de noix de coco, ça peut faire mal.



Goûter aux saveurs locales les pieds dans le sable :



Descendre quelques cocktails en regardant les étoiles, les bars de plage ne manquent pas (le long de Sunrise ou Pattaya beach) :




Se mélanger à la population des Chao Lays, les gitans de la mer qui ont investi l'île il y a plus de 100 ans et qui cohabitent allègrement avec les touristes qui traversent leur village à pied chaque jour pour atteindre la très vivante walking street. Les locaux ont la sacrées habitude d'improviser des petites fêtes entre eux à la nuit tombée, les femmes dansent, la sono est à fond, c'est amusant. Vous serez sûrément escortés par l'un de ces chiens sympas qui vivent nombreux à Koh Lipe :







Le plus dur dans tout ça sera de repartir, même notre voisin de taxi boat avait l'air d'avoir le blues de l'île ce jour là  : 


Si vous manquez d'idées pour savoir que ramener dans votre valise, honte à vous on en a déjà parlé c'est ici.

Sawat Dee kha les amis, ne doutez plus, partez en Thaïlande vous ne serez pas déçus !

(Photos : SUNDAY MORNING et PLAY UP)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire