12 mai 2014

Zéro déchet !


Cookie Monster ! Photo via Wave Avenue

Récemment, le Guardian lançait une opération "zéro waste" sur son excellent blog Live Better (sponsorisé par… Unilever !). Une journaliste mettait sa famille au défi de réduire considérablement ses déchets, voire de ne plus en produire du tout. La démarche m'a intriguée puis fascinée.

Aujourd'hui, une telle entreprise peut sembler quasi-impossible… Pourtant, de plus en plus de gens se lancent dans cette aventure écolo. Quand on sait qu'un sac plastique met entre 100 et 400 ans à se détruire, ça fait réfléchir… et quand on voit le nombres d'objets inutiles et de vêtements non portés qui dorment au fond d'un placard, c'est accablant ! Utilise-t-on à peine le quart de ce que nous possédons ?

En faisant quelques recherches sur le sujet, on ne tarde pas à tomber sur l'une des plus actives militante du mouvement, Béa Johnson, une Française installée aux Etats-Unis. Cette mère de famille est devenue la grande prêtresse du "zéro waste". Son credo : "refuse reduce, reuse, recycle, rot" (refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter). En appliquant cette formule, Béa a au passage découvert qu'on pouvait aussi faire d'importantes économies.


Quelques règles pour commencer à réduire sa production de déchets :


- Commencer par vider ses placards et faire le tri : tout ce qui ne sert jamais est à remiser. Au bout de trois mois, si ces objets ne nous ont pas manqué, on donne ! Ça marche aussi pour les doublons.

- Vous avez de l'argenterie qui dort dans un placard ? Utilisez-là.

- Oubliez les sacs plastiques, allez faire vos courses avec vos propres sacs (les vendeurs du marché ne vous oublieront plus !).

- Evitez les grandes surfaces. Fournissez-vous au marché, à des producteurs, et dans les boutiques, au détail (en apportant son emballage).

- Achetez ou fabriquer un composteur pour recycler vos déchets organiques. Oui, ça marche aussi en appartement et ça fera de l'engrais pour vos plantes vertes !

- Equipez-vous en produits recyclables (brosse à dent et brosse à cheveux) qui ont aussi l'avantage d'être beaucoup plus beaux.




Alors, seriez-vous prêt à réduire vos déchets considérablement ? Et à changer votre mode de vie ?

J'ai le sentiment que, comme pour le végétarisme, cela peut mener certains (je n'ai pas dit tout le monde !) à une démarche un peu jusqu'au-boutiste intransigeante… Mais je ne demande qu'à me tromper !


Pour en savoir plus, vous pouvez lire le livre de Béa Johnson paru aux Arènes.


Le compost, c'est parti !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire