30 juin 2014

EVJF = WTF* ???

* what the fuck ?

L'été c'est toujours un peu la saison des mariages, et qui dit mariage dit... EVJF ! Votre meilleure amie vous demande d'organiser son Enterrement de Vie de Jeune Fille, damned, ça c'est loin d'être un cadeau (peut-être vous a-t-elle d'ailleurs toujours détestée sans oser vous le dire, et c'est aujourd'hui que cela prend tout son sens…)

Déjà que la perspective d'avoir à vous exiler dans un bled de Bretagne en plein milieu des vacances vous réjouissait moyen, que votre tenue vous a coûté un bras, que votre +1 vous fera défaut (hum on connaît la rengaine des fameux célibataires qui foirent le plan de table des gentils couples), et qu'il n'y a pas de solution d'hébergement à moins de 21 km à la ronde.... et cerise sur la pièce montée, votre ex Jean Matthieu sera là avec sa si charmante femme et leurs si beaux enfants...help !

Mais reprenez vous, l'amour est plus fort que tout et l'amitié il n'y a que ça de vrai, alors restez zen !
Et surtout chassez vite de vos esprits les meilleurs moments de Very Bad Trip ou de Mes meilleures amies, où ça ne tourne pas très très bien il faut l'avouer, car :

1 / ces gens là sont des Américains

2/ vous allez assurer grave, on vous en fait la promesse.

Mes meilleures amies - photo via Melty
Bref vous êtes archi ravie vous la fidèle amie ; le but du jeu va être d'être au top, d'avoir de super idées, de rassembler des amies qui ne se connaissent pas forcément, d'arriver à les accorder (mais non sa copine Pauline n'est pas psycho rigide et Francesca n'est pas grippe sous, Hermine n'est pas coincée et Sandrine systématiquement contre tout), d'avoir des idées créatives, formidables et abordables pour que la future mariée soit à la fois surprise, amusée, valorisée, ravie et en prime reste votre amie pour la vie. Cela s'appelle un challenge ! J'aimerai beaucoup dire "bouh je n'aimerais pas être à votre place" et pourtant ça sent le vécu... alors solidarnosc les filles, voici quelques idées qui pour certaines ont fait leurs preuves et vous sauveront la mise.

Mais d'abord pourquoi enterrer sa vie d'avant hein ? Parce que c'est une tradition, et qu'on ne badine pas avec la tradition même si la jeune fille à enterrer n'est plus si jeune que ça et qu'elle était punk quand vous aviez 16 ans, alors la tradition... Chez les garçons, tout a commencé au XVIIIème siècle et il s'agissait vaguement de se déniaiser avant le grand jour ; pour les filles, entre temps sûrement occupées à coudre leur robe au coin du feu, on a dû attendre les années 70. Si les bretons disent "entre fiançailles et mariage le diable court" alors que chez les suisses on casse des assiettes pour faire fuir les mauvais esprits, la preuve est faite qu'il y a comme un vent de folie derrière tout ça....
Alors par où commencer ? Comparez bien sûr les offres, l'EVJF est un marché en plein essor, les agences spécialisées foisonnent sur le net ça vous donnera des idées, et surtout essayez de sortir des ornières boueuses entre les sacro saints plans détente / hammam entre copines, les avilissants groupes de filles déguisées qui donnent des gages débiles à la future mariée (on a honte pour elles quand on les croise dans la rue) ; il y a aussi les fanas de l'extrême pour un saut en parachute ou une session
d'accrobranches dont on ne ressort pas forcément en un seul morceau - donc à éviter.

L'organisation de l'EVJF demande un bon dosage parmi les ingrédients suivants :

- de la douceur et du romantisme :  pourquoi effectivement ne pas commencer en douceur en vous donnant rendez vous dans un endroit qui fleure bon l'amour comme le Mur des je t'aime à Montmartre ? Ou encore au café restaurant de l' Hôtel Amour ou au plus confidentiel Café jardin du musée de la vie romantique ?

Photo via I Love Paris


- des petits oignons pour mitonner un peu la star du jour :  votre amie pourra apprécier un moment pour elle (cours de make up, onglerie de pin up, massage au chocolat...) ou à partager avec ses copines en se mettant en scène (shooting photo pour immortaliser cette journée).

- du fuuuuun ("Girls just wanna have fun" vous vous souvenez ?) alors on bouge, on se déride, on s'amuse sans complexe ! On vous recommande cette agence pleine de peps,  Mademoiselle s'en mêle qui ne manque pas d'idées. Notre coup de cœur, revient à  un cours de danse / chorégraphie sur l'un des hymnes de la femme célibataire, Single Lady, c'est maintenant où jamais pour la future mariée Franchement, on n'a pas regretté. On danse désormais comme la vraie Beyoncé - ou presque - on a bien ri et bien bougé (en plus, vous pourrez ressortir votre choré bien huilée le soir du mariage, carton assuré car le ridicule ne tue pas et au moins l'assistance se souviendra longtemps du groupe de copines de la mariée...) : 



- un zeste de piment : oui, n'en doutez pas, la future mariée s'attendra aussi à ce que vous rajoutiez un petit peu de piment à sa journée, alors on commence par un  strip tease dans le métro totalement décalé et plein d'humour (ces messieurs sont joignables ici : loulouzampa@gmail.com.  ) puis on va faire un peu de shopping coquin et rigolo à Pigalle ; juste le temps de découvrir certaines initiatives amusantes, pour combler aussi les touristes et relancer l'économie dans une région en perte de vitesse, ça s'appelle La Tour est folle :

Photo via Topito

- de l'émotion : trouvez un spot avec une chouette vue, propice aux émotions pour ce grand jour car Paris is soooo romantic et un beau coucher de soleil fera la blague :  prenez de l'altitude ou faites ça sur l'eau pour un verre de l'amitié avant d'attaquer votre soirée.

- et encore plus de fuuuun, et pour faire simple et efficace, on a enchaîné sur un dîner karaoké chez nos voisins chinois de Belleville, on n'était pas seules sur le coup, on se souvient de ce chinois déchaîné sur Anti social je perds mon sang froid, où de la tablée de garçons d'à côté avec qui on a lancé le concours de la plus belle interprétation de groupe... on a vite perdu le fil entre cocktails et assassinat de tubes en série, la mariée était déchaînée sur le répertoire de Madonna, ouf. On nous a aussi signalé ce plan sympa : un bus disco qui sillonne la ville, pour les plus nombreuses !

Photo


A ce stade vous voilà à peu près tirée d'affaire, la mariée devrait commencer à être à cours d'énergie. Prévoyez quand même un plan B pour aller guincher si jamais elle veut aller plus loin cette insatiable fêtarde car après tout c'est sa fête aujourd'hui.

Voilà, on vous dit bien joué, et hop une aspirine et au lit, mission accomplie, longue vie aux mariés car on ne ferait pas ça tous les jours !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire