24 févr. 2016

Morue va !


Il y aurait autant de façons de cuisiner sa morue que de jours de l'année raconte t-on. "Ce poisson a sauvé des marins affamés,enrichi des armateurs, a suscité des vocations de gastronomes" lit on aussi dans cet article du Monde vantant les mérites de la morue. Offusquez vous si on vous traite de morue, certes, mais n'oubliez pas pour autant de  vous lancer à l'occasion dans la préparation de ce poisson superstar qui vous rappellera avec délectation vos dernières vacances au Portugal ! 

En effet que du bon au delà de la saveur : sélénium, magnésium, vitamines en tous genre, phosphore, omegas 3 à gogo, minéraux, 9 acides aminés, pas moins. La morue, bacalhau ou encore cabillaud (lorsqu'il est frais ou surgelé, alors que la morue est souvent séchée ou salée) vaut donc le détour culinaire. Notre petite recette est toute simple (comme d'hab') et muy tipica (on vous le dit de source sûre !)

La liste des courses : 
Morue surgelée (merci Picard) sinon dans sa version séchée (boutiques portugaises ou africaines), prévoyez 24 heures pour la faire déssaller (mettez là dans de l'eau que vous changerez régulièrement)
Pommes de terre, huile d'olive, oignons, gros sel


Commencez par faire cuire morue et patates coupées en dés : 10 minutes à la vapeur


Mettez de l'huile d'olive au fond d'un plat (l'huile d'olive portugaise est excellente, on en parle peu pourtant...), disposez le tout ; rajoutez des oignons émincés, gros sel et soyez généreux en huile d'olive.


Hop à four chaud pendant 30 minutes ; c'est encore meilleur un peu grillé.


Et zou à table. Bom apetite queridos amigos, bom dia  et vive la morue !

(Photos : Sunday Morning)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire